Paroles du mois - Paroisses Bruche/ Hasel. Pèlerinage Alsace, Messes des églises, Oberhaslach, Niederhaslach, Urmatt, Heiligenberg

Aller au contenu

Menu principal :




Chers amis,

Adore et tais-toi, ô mon âme.
Méditation sur le Saint sacrement.
Sous le Pain consacré, qui s’offre à notre regard, c’est tout l’amour de Dieu donné en partage. L’Amour de Dieu, qui se donnant à chaque jour de notre histoire, n’a trouvé comme autre signe, que l’apparence du pain de l’Eucharistie.
Jésus-Christ l’a voulu ainsi…
Alors que l’amour humain se dit au coin de l’oreille, et se grave sur l’écorce d’un arbre. Et malgré le temps et l’éphémère, on l’entend on le voit. Il demeure dans un éternel présent.
Voilà que l’Amour divin n’a trouvé d’autre moyen pour se révéler que la fragilité d’une parole humaine et la fraction du pain consacré. Face à l’insignifiance du Verbe et de la Matière, qui donc sera assez attentif pour l’entendre Pour le voir Qui s’en intéresserait
Quels pauvres moyens face à la technologie et tout ce que la création, et les inventions de l’homme mettent à notre disposition. Il y a bien de quoi ne jamais attirer les foules. Et l’on peut comprendre leur déception Faire tant de chose pour cela…
Alors que les siècles passés, par palier à ce manque, ont recouverts de chapes de plombs, dorées et argentées, ce qui par essence est nudité, fragilité.
Après tout, pourquoi recouvrir d’une curasse d’apparat ce Trésor, qui n’a d’autre vase que l’argile de nos mains pour le porter
Alors que la ritualité eucharistique, critiquée pour sa répétition, dont certains détracteurs la considère que la berceuse endormante et perverse de la raison peut nous ouvrir au chant de l’intériorité.
Ritualité et intériorité peuvent faire bon ménage L’une nous pousse à comprendre le sens, et l’autre à pénétrer au cœur, à la profondeur des choses. La ritualité n’est pas l’apanage des perroquets et de persifleurs, qui ne font que redire ce qui n’est jamais entré en eux Au contraire, la ritualité est plutôt comme la pluie, qui se répandant sur le roc, dans son va et vient, va finir par y creuser un sillon. Telle est peut-être la carapace de notre humanité, dans toute sa dureté, qui un jour ou l’autre va finir par être percée. La ritualité eucharistique nous conduira alors au cœur de nous-même, et y fera un peu de place.




3
Retourner au contenu | Retourner au menu